L’imprimeur doit mourir: extraits 1 et 2

CravenA_1919Comme premier extrait, je t’emmène sur le parvis de l’église Saint-Roch, à un jet de pierre du grand magasin J.B. Laliberté. On s’imprègne de la ville de Québec, à la fin de l’été 1919. Et on entre dans le récit.

***

Ensuite, je t’invite à lire un deuxième extrait qui illustre la « belle complicité » entre les deux frères Verdier. Non mais c’est-y pas beau, deux frères qui s’apprécient?

Bonne lecture,

VV

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s