Pourquoi donc?

Pourquoi donc ai-je décidé d’écrire un blogue? (Ben oui, hein? Pourquoi?) Ehhhh, pourquoi pas. Pour-kwa-pa. Ce n’est pas une question, mais une affirmation. Selon moi, c’est déjà pas mal, mais j’ai d’autres raisons.

**

Je te les livre en vrac (jeu de mot sur deux de mes catégories d’articles, tu avais remarqué?).

  1. On ne me connaît pas et je voudrais bien que ça change. Il paraît qu’un blogue, ça aide. Les hot font ça, alors moi aussi.
  2. Tant qu’à écrire, autant y aller à fond. (Et pour ne pas perdre la main entre deux romans…)
  3. Si En Verve avec Vic Verdier permet à un seul lecteur de passer un bon moment en compagnie de mon histoire, j’ai déjà gagné.
  4. Un blogue permet de recevoir des commentaires et j’espère bien utiliser les vôtres à bon escient.
  5. Un blogue permet de poser des questions à ceux qui ont lu mes textes et d’ouvrir un dialogue pour nourrir le processus d’écriture.
  6. Je suis assez naïf pour penser que ça puisse marcher. (Mais je suis puceau en matière d’écriture web, alors, je pourrais me planter. Pas grave: « le web, c’est comme ça », qu’on m’a dit.)
  7. Si je pense à d’autres raisons, je vais les ajouter. (N’hésite pas à m’en fournir… on fera un top 10 plus tard.)

VV

Publicités

4 réactions sur “Pourquoi donc?

    • C’est possible. Et ce serait pas mal avec les vv… J’explore avec Facebook présentement, mais je ne m’y limiterai probablement pas! As-tu des conseils à donner dans l’univers du twitt?

      • En fait, par rapport à Twitter, je suis assez néophyte, ayant récemment créé un compte pour moi et un pour mon entreprise. Ce que j’en pense pour l’instant, c’est qu’il faut éviter de mêler twitter et facebook. À mon avis, facebook, c’est plus personnel, on parle de soi, on met du matériel personnel, on réseaute avec des gens qui ont des afinités…

        Alors que twitter, je vois ça plus comme une façon d’échanger de l’information ou donner des nouvelles à qui veut bien l’entendre. « J’ai lu tel article: http://www…. » ou bien « intéressante analyse de …. à propos de …. « .

        Je vais personnellement plus l’utiliser à des fins professionnelles afin d’informer ceux qui sont intéressés par ce que j’ai à dire de plus pertinent, critique et constructif, alors que sur facebook, c’est la place où je peux dire à peu près tout ce que je peux penser d’insignifiant. J’adore l’insignifiance et Facebook en est une excellente source.

        Sur Facebook, on contrôle à qui on donne de l’information, on donne un accès privilégié à notre information. Alors que Twitter a plutôt comme objectif de donner l’information à quiconque est intéressé d’en avoir.

        Twitter, en fait, c’est du microblogging. Alors pour VV, t’as probablement plus de possibilité d’avoir de l’audience et c’est aussi un bon moyen pour annoncer tes mises à jour sur ton vrai blogue.

        Bref, c’est une opinion qui manque un peu de recul, mais pour l’instant c’est comme ça que je le vois.

        En passant, mets-tu de la Valvoline dans ta Volvo ?

  1. Bien le bonjour à Vic Verdier et sa verv(g)e! (VVV)
    Ça commence bien, les raisons pour écrire un blogue sont simples et bonnes.
    Je reviens bientôt,

    Z.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s