Delpicoler un café

Merci à backpackfoodie

L’appartement du clown, tu l’auras remarqué, est un roman montréalais. On pourrait même dire, mile-endais. Pour la saveur locale, j’y trace les contours de certains endroits incontournables, comme un authentique café  mile-end, moitié italo, moitié anglo, moitié franco. (Je sais que trois moitiés, c’est impossible, mais ça se dit tellement bien.) J’ai nommé l’endroit le Delpico. D’où l’expression bien connue: delpicoler un café ou se delpicoler un café.

Le Delpico a une parenté marquée avec un autre café de la rue Saint-Viateur, j’ai nommé le Olimpico. (Anciennement Open Da Night.) J’y ai de super souvenirs. Su-Per. Le café au lait dans des verres, les croissants-beurre, la terrasse encore enneigée où on se forçait à boire le café pour caller le printemps… Je souhaite un Olimpico à tout le monde.

C’est d’ailleurs là que j’ai rencontré mon clown d’ex-coloc pour la dernière fois. (Depuis, nous sommes des amis Facebook et on n’a plus besoin de se voir en personne. Ha! Salut J.)

Photos !

Merci à christopherdewolf

Merci à christopherdewolf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s