Montréal sous la neige… (Le Moderne Cabaret, pages 46 et 47)

 Salut, lecteur allumé. Tu as survécu à la fin du monde, tu as survécu à ta parenté de Noël, tu as survécu à un retour au travail? Tu mérites un cadeau pour te lancer à corps perdu dans l’abîme de 2013. Un cadeau.

Comme la Belle Province a reçu une cargaison magistrale de neige durant le temps des fêtes et qu’aujourd’hui, la Ville de Montréal annonce justement que l’opération ramassage est « complétée », je te propose un extrait de circonstance.

Le 14 janvier 2005, Vic traverse l’île enneigée du Nord vers le Sud. Descriptions croustillantes et discussion avec Papi Verdier.

Je t’ai mis ça à l’ancienne, comme photocopié en douce.

Ciao et bonne année,

VV

Montrealsoulaneige_MCp46 Montrealsoulaneige_MCp47

Publicités

Numérik Cabaret

Numerik Cabaret

Numerik Cabaret

Hey, ami lecteur! Oui, oui, toi! Celui avec le iPad sous le bras, oui. Approche… un peu plus près… c’est ça.

Savais-tu que tu pouvais te procurer Le Moderne Cabaret en format numérique?

Tu es branché, tu as du style; imagine l’effet que ça fera de sortir ton iPhone-look-alike de ta poche et de tourner délicatement les pages de ce roman avec le bout de ton pouce. J’en frissonne pour toi.

Tu peux t’offrir ce cadeau sans gêne. D’ailleurs, c’est un roman d’hiver… on sera dans le ton d’ici peu, autant en profiter.

Ciao.

VV

Le Moderne Cabaret: la bande annonce en rappel

Les quatre personnages pour la finale. Avec les réalisateurs (Patricia Beaulieu et Pascal L’heureux)

J’ai tout à coup le goût de republier le lien vers l’excellente bande annonce que Patricia Beaulieu et Pascal L’heureux ont produit pour Le Moderne Cabaret.

J’aime beaucoup la facture et le ton. Parce que, lecteur perspicace, tu devines bien que de tourner une bande annonce de roman qui soit intéressante sans tomber dans le cinématographique… pas simple.

(Appuie sur pause a 2:43 pour admirer l’éventail de talent…)

On se revoit au Salon du Livre de Montréal dans quelques semaines.

Salut, là.

VV

Un grand coup: La Presse offre *** au Moderne Cabaret

Je fais ça vite vite, parce que j’ai hâte de te partager la nouvelle. Marie-Claude Girard, de La Presse, a apprécié la plume de ton Vic préféré. Trois étoiles pour Le Moderne Cabaret. Elle lance quelques fleurs comme:

« L’univers de Vic et de sa bande pourrait être celui d’un roman noir à la San Antonio, façon jeune Montréalais des années 2010: langage populaire inventif, références musicales, alcool qui coule à flots. On aime ou pas.

Dans notre cas, c’est avec plaisir qu’on a retrouvé ce «monde de gars» si particulier. »

Pas mal… comme un cadeau pour l’été. Bon, tu bois un coup avec moi?

Lire la critique!

VV

Sortez de votre zone de confort et laissez-vous surprendre par Vic Verdier! – Sympatico.ca

Cette fois, lecteur assidu, on parle de Vic avec beaucoup d’enthousiasme! Bo-Kou. Ça se passe sur la passerelle de Sympatico, dans les suggestions de lectures de la section Style de Vie (Ma Vie), sous la plume de Marie-Josée Turgeon. Je suis tellement flatté de cette appréciation de mon roman que je me permets de reprendre l’intégrale, ici, maintenant. Lis ça et, ensuite, je te parles de quelques autres critiques… Le MC fait jaser…

« Le Moderne cabaret, c’est le genre de roman que je n’aurais jamais choisi dans une librairie de peur d’avoir (encore) affaire au tome 72 du personnage loser en manque de drogue, de sexe et de sang. Sérieusement, je serais passée à côté d’une de mes plus belles lectures de l’année!

Au départ, j’ai été un peu déstabilisée par le narrateur personnage (Vic Verdier) qui adresse directement la parole au lecteur. Puis, je me suis surprise à m’attacher à Vic au point d’avoir envie de l’inviter à prendre un café, au point de vouloir découvrir le Moderne Cabaret, cette salle de spectacle multidisciplinaire qu’il s’apprête à ouvrir.

Vic vit de nombreux bouleversements à la fois : il emménagera bientôt avec sa blonde qui semble s’éteindre à petit feu devant lui, il ouvrira le Moderne Cabaret qui est aux prises avec le crime organisé, son père semble être sur le point de mourir après avoir passé des années dans un centre de santé, bref, les choses tournent carrés dans sa vie. Mais étonnamment, l’auteur (Simon-Pierre Pouliot de son vrai nom) arrive à nous passer le tout dans un style si simple, si réel qu’on croit à la possibilité de cette histoire et qu’on se prend à chercher des solutions pour aider Vic avec ses problèmes.

Lire la suite

On parle du Moderne Cabaret à CIBL 101,5 Montréal (et on aime ça)

Madame Sophie Ginou de l’équipe du 4 à 6, a eu de très bons mots à l’endroit du Moderne Cabaret… c’était le 5 juin. Elle dit:

« Les points qui démarquent cet ouvrage […] une galerie de personnages qui permettent de faire le lien entre les deux récits. »

« L’humour et les références actuelles… on  ne s’ennuie pas, c’est vraiment agréable à lire. Ça donne un caractère de proximité au texte et aussi un ton assez désinvolte. »

« Est-ce que c’est une lecture de gars? Oui! […] Ça transpire la testostérone par endroits. »

« Mesdames, si vous voulez en savoir davantage sur la façon dont les hommes peuvent réagir […], ou si vous aimez les plumes directes et sans flafla, vous aurez du plaisir à lire. Moi j’en ai eu. »

Écouter la critique en balado! C’est vers la fin…

VV

Un avant-goût du Moderne Cabaret – et de deux!

Belle gueule…

Cette fois, tu ouvres le livres et tu te retrouves dans Charlevoix… mais il est plutôt question du Chili… et on se demande bien qui est Feo. Le Campo 12, un endroit trop beau pour le rester longtemps.

Jas tend l’oreille pendant qu’Oliver raconte.

Moderne Cabaret: extrait numéro 2

Bonne lecture,

VV