Vic et Dom au Salon clandestin Terrebonne — 7 août 2021

Hey. C’est officiel, Dominic Bellavance et Vic Verdier vont faire équipe! Venez nous rencontrer au Salon clandestin Terrebonne. On vous promet une explosion de livres réunis à une même table.

Attention, il faut d’abord être membre du fantastique groupe Facebook des Lecteurs de romans « Noir/Horreur/Policier »

  • Quand? 7 août 2021
  • Où ? Cabane à sucre d’Amour, entre Terrebonne et Saint-Anne-des-Plaines. (427, 5e avenue, Saint-Anne-des-Plaines)
  • Y aura-t-il de la boisson ? Hell yeah !! Bar avec service et grignotines.
  • Un prix d’entrée de 3$ pour les lecteurs et lectrices est payable sur place. *Enfants et ados gratuit*

Contactez-nous directement pour réserver vos romans et nous permettre de les dédicacer d’avance.

Je pense qu’on a hâte. Hein?

VV

Vic numérique – mars 2021

Récemment, j’ai repris mes droits sur ces trois romans!

Je veux que tu puisses encore les lire, évidemment. DONC: je me suis attelé à la tâche de convertir ces livres en format numérique. J’ai fait ça tout seul comme un grand garçon qui apprend à devenir éditeur. [SIMON POULIOT ÉDITEUR]

Je suis sérieux, j’ai déjà mes ISBN! Il me reste à terminer les mises en page et à télécharger sur les plateformes les plus utilisées.

VRAIMENT DE NOUVELLES ÉDITIONS

Dans pas long, je vais pouvoir t’inviter à télécharger ces histoires revisitées. Je me suis permis des corrections, des ajouts, quelques polissages. Émeutes, L’appartement du clown et Le Moderne Cabaret vont se montrer sous un jour meilleur.

Émeutes a notamment vu une scène s’ajouter… j’avais prévu ça après la première publication, mais l’occasion ne s’était jamais présentée.

Quant aux Chroniques du Mile-End, je me rend compte, dix ans plus tard, que ce sont aujourd’hui des témoins de cette époque: Montréal, juste après le 9/11, en version chick lit de gars. Il y a de la saveur, il y a des images fortes. Je me permet d’améliorer l’écriture et les dialogues… (Tu comprends que ce sont les tout premiers.) Reste que ces romans se laissent lire comme on prend un café latté au Olympico, à moins que ce soit le Delpico?

Je t’informe de la disponibilité dès que c’est fait.

VV

Émeutes: Ce n’est pas pour les enfants!

 

Dessine-moi-un-ete-01_2017« J’ai beaucoup aimé, dans ce genre très brutal. Ce n’est pas pour les enfants! Ça parle de nous autrement que ce qu’on fait habituellement. »

Marie-Christine Blais, Dessine-moi un été, samedi 1er juillet 2017, 7H40

Marie-Christine Blais propose Émeutes aux auditeurs de l’émission du matin de la chaîne ICI Radio-Canada Première. C’est une choix très intéressant pour une matinée de Fête du Canada!

Elle y trace les contours de mes intrigues avec justesse, en utilisant les nombreux thèmes du roman afin de piquer la curiosité. Je retiens un de ses mots pour décrire Émeutes:

« Un portrait de nous, si on allait un peu plus loin. »

(La conversation a aussi glissé sur Bob Morane, ce qui ne peut jamais être mauvais!)

Émeutes provoque: « Les idées qui peuvent traverser l’esprit humain sont inimaginables. »

1001pagesLM_Emeutes.png« Vous avez un suspense qui augmente progressivement, plus les pages se tournent. Il est difficile de lever les yeux, on ne veut rien perdre. J’ai eu, tout le long de ma lecture, un petit serrement au creux de la gorge. Les idées qui peuvent traverser l’esprit humain sont inimaginables. »

Martine Lévesque a publié une critique remplie de compliments à l’endroit d’Émeutes et de mes livres en général. C’est très flatteur.

Tu veux quelques extraits?

« Des personnages qui ont des caractères forts et qui nous transmettent une vérité dans leurs comportements, leurs paroles et leurs actions.  »

« Cette lecture est un coup de cœur très marquant, Vic Verdier est très talentueux, je le mets en haut de ma liste des auteurs ayant une maîtrise de leur art. »

Bref, va donc y jeter un oeil.

VV

 

Les Libraires craquent pour Émeutes

Libraires101Billy Robinson dit du bien d’Émeutes dans la plus récente Revue Les Libraires. J’en rougis presque.

Vic Verdier a le don de nous surprendre à chaque lecture. Ce spécialiste de la «dude lit» nous propose ici un roman atypique dans lequel la violence et la cruauté de l’homme se révèlent. Critique sociale surprenante, ce roman saura vous divertir ! Perdez-vous dans ce labyrinthe d’histoires mordantes dans lequel se terrent des personnages tous plus pervers et surprenants les uns que les autres! Vous n’irez plus à un match des Canadiens de la même façon!

Moi, à ta place, je lirais le roman. Ça a vraimen l’air intriguant.

Le Vic se trouve en excellente compagnie dans les pages de cette revue: L’ANNÉE NOIRE (T. 1) : LES INQUIÉTUDES / Jean-Simon DesRochers, AUTOPSIE D’UNE FEMME PLATE / Marie-Renée Lavoie, ou encore TU AIMERAS CE QUE TU AS TUÉ / Kevin Lambert.

Voir le texte dans son contexte… (C’est à la page 21)