Vic annonce un finaliste du Jacques-Brossard 2016

« Le jeu du Démiurge », de P-A Côté, un des trois finalistes annoncés lors du Congrès Boréal.


VV

Publicités

En signature au Salon du livre de Montréal

SLM2015

Salut. Vic a l’honneur de t’inviter à venir le voir – en fait, à ne pas le laisser seul – au SLM, Place Bonaventure.


Nouveauté! Nouveauté!
J’ai le plaisir de prendre part à une table ronde cette année, animée par le truculent Billy Robinson:
SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015
17 h à 18 h à la Maison des libraires avec Ariane Gélinas et Philippe-Aubert Côté.


Voici l’horaire des séances de signature (parce que je ne voudrais pas que tu manques ça):

VENDREDI 20 NOVEMBRE 2015 – mon dieu que ça finit bien ta semaine!
19  h à 20 h — kiosque 425 Joey Cornu (Empire Bleu Sang)

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015 – quelle bonne idée, une fin d’avant-midi tranquillo, avec ta marmaille…
11 h à midi — kiosque 446 XYZ | HMH | Hurtubise (Cochons rôtis)
17 h à 18 h — Table ronde!!

DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2015 – as-tu vraiment autre chose à faire?
13 h à 15 h — kiosque 446 XYZ | HMH | Hurtubise (Cochons rôtis)
15 h 30 à 16 h — kiosque 425 Joey Cornu (Empire Bleu Sang)
16 h à 17 h — kiosque 446 XYZ | HMH | Hurtubise (Cochons rôtis)

See you soon, Revered Reader.

VV

Sympathique article dans le Nord-Info

NORD-INFO.LOGO_Christian Asselin a écrit sur moi dans le Nord-Info. Un sympathique article qui parle surtout du Prix Jacques-Brossard, mais aussi d’Alexandre Dumas, de mes balbutiements d’auteur et de l’aspect « découpage cinéma » de mes romans.

Flatteur, quand même. Tu veux lire ce qu’il dit? CLIQUE ICI.

VV

VicTOIRE: L’Empire bleu sang remporte le prix Jacques-Brossard 2015

Vic_prixJBrossard

Photo Caroline Beaulieu

Communiqué

Prix littéraire : Vic Verdier remporte le prix Jacques-Brossard 2015

Montréal, 8 mai 2015 – Vic Verdier a reçu aujourd’hui le prix Jacques-Brossard pour son roman L’Empire bleu sang (Joey Cornu Éditeur). Un jury de cinq membres a sélectionné le lauréat parmi les 70 auteurs en lice. Il remporte ainsi la bourse de 3000 $ rattachée au prix.

L’action de L’empire bleu sang se déroule dans la ville de Québec qui domine le monde grâce à la découverte de riches filons de diamants sous le bien nommé Cap Diamant vers la fin du 17e siècle. L’exploitation éclairée de cette richesse par le clergé a fait du bourg colonial la plus puissante cité-État au monde. En 1887, les autorités religieuses, avec la complicité des créatures hybrides du professeur Raumeo, éliminèrent la secte des Crucifiés. Cent ans plus tard, la société de Québec glisse inexorablement vers une organisation basée sur l’hybridation génétique.

Les jurés ont particulièrement apprécié l’audacieux mélange des sous-genres « uchronie », dans la réécriture de l’histoire de Québec et du Québec, et « steampunk », surtout dans ses emprunts à H.G. Wells. Ils ont aussi noté la construction astucieuse du récit qui forme un casse-tête choral à recomposer par le lecteur. Enfin, ils se sont dit impressionnés par l’écriture puissante de l’auteur, en prise directe sur la réalité malgré son ampleur historique.

Trois finalistes ont été retenus au cours des délibérations. Outre le gagnant, Élisabeth Vonarburg et Biz se sont aussi distingués. En 2014, Madame Vonarburg a publié le roman remarqué Hôtel Olympia (Alire) ainsi qu’une nouvelle dans la revue Solaris. Quant à Biz, son roman Mort-Terrain (Leméac éditeur) lui a valu de nombreux nouveaux fans.

Lire la suite

Vic est finaliste du Prix Jacques-Brossard de la science-fiction et du fantastique

Intro_backgroundLes finalistes du prix Jacques-Brossard 2015 ont été annoncés. Il s’agit de:  Biz pour Mort-Terrain, Élisabeth Vonarburg pour Hôtel Olympia et… roulement de tambour… Vic Verdier pour L’Empire bleu sang.

Me voilà en excellente compagnie.

Le prix sera remis le 8 mai prochain, en soirée, à la Maison des écrivains, rue Laval à Montréal, à l’occasion de l’ouverture officielle du congrès annuel Boréal.

Le prix Jacques-Brossard de la science-fiction et du fantastique récompense l’auteur de la meilleure production annuelle pour adultes dans le domaine de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy. (Rien que ça, lecteur excité.) Il s’agit du nouveau nom du Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois, qui existe depuis 1984, décerné par Passeport pour l’imaginaire.

Voici leur annonce officielle.

La revue Solaris recommande L’Empire bleu sang

Solaris

Une couverture antérieure – qui a un look plus steampunk.

La réputation de Solaris dans le monde de la science-fiction au Québec n’est plus à faire. Il s’agit de la référence. Point. Et, dans le numéro 194, on peut y lire une critique sur mon roman steampunk de la plume de Pierre-Alexandre Bonin. Franchement, j’en bombe le torse.

En voici un extrait qui me fait très plaisir.

« L’Empire bleu sang constitue sans contredit l’une des révélations majeures en littérature de l’imaginaire pour 2014. En proposant un mélange réussi d’uchronie et de steampunk et en donnant à lire une intrigue solidement construite et enlevante, Verdier captive le lecteur et ne lui laisse aucun répit. Il s’agit d’un auteur à surveiller (…) »

Tu veux lire la chose au complet? Ça se passe ici, à la page 147. Je ne te cacherai pas qu’ils me donnent le goût de récidiver dans le registre sci-fi.

***

Poursuivons dans la veine des bonnes nouvelles: j’ajoute des extraits d’une autre critique positive, celle de la blogueuse Prosperyne. Elle explique qu’elle fait toujours attention à ce qu’elle dit d’un livre, qu’elle hésite souvent par peur d’être injuste ou trop sévère. Mais dans mon cas…

« Là, c’est juste que j’ai peur de ne pas bien rendre mon ressenti parce que ce livre, il m’a vraiment fait tripper.  Seulement, si je trippe parfois sur un livre, normalement, c’est plus centré sur l’histoire ou sur le style de l’auteur.  Là, c’est les deux, à égale valeur. »

Je me permets un bonbon pour la fin: « L’écriture a l’air toute simple à première vue, mais il faut le dire, l’auteur la maîtrise très bien.  Il ne cherche pas à faire des effets et réussit très bien ce qu’il entreprend.  Superbe roman, très bien écrit, vraiment une très belle réussite.  J’ai vraiment beaucoup aimé! Ma note: 5/5 »

Yeah!

VV